13.1.23

Une friandise contre la pauvreté

ce texte sera remplacé par les tags

biodiversité stoppauvreté

Écrit par

Alastair Macdonald

Beaucoup d’endroits dans le monde sont riches en ressources naturelles. Malheureusement, les populations locales ont souvent du mal à y vivre dans des conditions décentes. Roger a trouvé une façon de les aider, chez lui en République Démocratique du Congo. Et en plus, c’est drôlement bon ! 

Le Parc National des Virunga, au cœur de l’Afrique, abrite l’une des diversités animales et végétales les plus riches au monde. Mais les Congolais·es qui y vivent sont très pauvres.

Une guerre qui a duré plusieurs années a empiré la situation. Les paysan·ne·s des environs des Virunga vivent pourtant dans une région riche... en cacao. C’est l’ingrédient principal de l’une des friandises les plus appréciées au monde: le chocolat. Mais les habitant·e·s ne reçoivent pas beaucoup d’argent quand ils vendent leurs fèves à l’étranger.

CONSERVER DAVANTAGE DE VALEUR

Roger a décidé de changer ça. Ces trois dernières années, il a étudié la fabrication du chocolat et la gestion d’une usine de transformation des fèves, directement sur place, à Virunga. Et aujourd’hui, grâce à sa récente formation technique en Belgique, le projet s’agrandit ! Son prochain objectif ? Augmenter la production, et donc les ventes, grâce à de nouvelles machines. “Ça va être le boom pour nous !” affirme-t-il.

Grâce à lui, les paysan·ne·s gagnent déjà davantage d’argent avec leurs fèves de cacao que lorsqu’ils les exportaient. Et en plus, la communauté locale entière en profite! En effet, les habitant·e·s gagnent de l’argent grâce à leur travail dans l’usine. À présent, une plus grande partie de la valeur du chocolat reste à Virunga.

PLUS D’EMPLOIS, MOINS DE GUERRE

Roger s’est découvert une passion pour le chocolat. Grâce à ça, il a pu revenir dans une région qu’il avait dû quitter enfant à cause de la guerre. Pourtant, il y a toujours des combats là-bas. Il y a deux ans, le jeune Congolais a même failli partir à nouveau mais il est resté pour continuer à aider sa communauté.

Aujourd’hui, explique-t-il, il y a plus d’emplois et d’argent à Virunga, notamment grâce au chocolat. Ce qui signifie que les jeunes sont moins tentés de devenir des combattants. «Je pense que ce modèle peut fonctionner ailleurs» dit-il «et ce serait une réussite pour toute l’humanité».

Pour aller plus loin

Et si tu testais le parcours interactif dédié à Roger ? C'est dans l'appli WoW! News et c'est gratuit !

Pour en savoir plus sur le chocolat Virunga Origins, c'est ici.

Cet article a été rendu possible grâce à une bourse du Solutions Journalism Accelerator décernée par l'European Journalism Centre, en partenariat avec le Solutions Journalism Network et avec le soutien de la Bill & Melinda Gates Foundation.

Envie d’une bonne dose d’infos positives ?

Je m'abonne

2.3.23

L’emballage « plastique » qui disparaît

Planète
Science

2.3.23

La maison des Schtroumpfs

Science

2.3.23

Tout à la poubelle jaune !

Infos

Rejoignez-nous sur insta !